La firme française dont le contrat avec la Fecafoot vient d’être résilié menace de traîner l’instance dirigée par Samuel Eto’o devant la justice.

L’affaire Fécafoot –Le Coq sportif est loin d’être terminée. Le nouveau rebondissement laisse planer le chantage de l’équipementier français. Dans un communiqué en date du 11 juillet, Le Coq Sportif s’est adressé à nouveau à la Fécafoot. L’équipementier français qui habille les Lions indomptables depuis janvier 2020 invite Samuel Eto’o à reconsidérer sa décision de résilier unilatéralement le contrat le liant à la Fecafoot. Le Coq Sportif dit multiplier ses démarches pour prendre contact avec le patron de la Fédération afin de régler le différend à l’amiable.

« Comme d’ores et déjà évoqué, nous vous rappelons une nouvelle fois que nous n’avons manqué à aucun des engagements qui nous incombent en qualité d’équipementier de la Fécafoot depuis plus de trois ans et que, sauf à ce que cette manœuvre ait pour but de vous engager à moindre frais avec un équipementier concurrent à quelques mois de la Coupe du

Monde de Football 2022 (ce que votre appel d’offre du 06 juillet dernier laisse à penser), absolument rien ne justifiait cette résiliation, d’autant plus que la Fécafoot n’est, à ce jour, détentrice d’aucune créance à notre encontre.

Nous souhaitons donc, une dernière fois, vous inviter, Monsieur le Président, à revoir votre position, afin de nous permettre de poursuivre sereinement la préparation des commandes de répliquas d’ores et déjà engagée pour votre fédération.

 A défaut, nous vous informons que nous avons d’ores et déjà mandaté notre Conseil habituel, afin d’engager toutes les procédures judiciaires nous permettant d’obtenir réparation du préjudice subi, ce qui malheureusement aura des conséquences importantes pour la Fecafoot.

 En ce sens, nous attirons, en outre, votre attention sur le fait que, dans l’hypothèse où tout tiers et notamment tout équipementier, viendrait à porter atteinte aux droits dont nous sommes titulaires, nous ne manquerons pas d’engager immédiatement toute procédure judiciaire appropriée à son encontre.

 Les instances dirigeantes du football lisent la présente en copie. Nous espérons vivement que vous saisirez cette ultime main tendue. Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, nos salutations distinguées »

Aux dernières nouvelles, Yannick Noah, l’ambassadeur à vie de cette firme française, qui a grandement influencé la venue de Le Coq sportif à la Fécafoot, aidant ainsi son ami d’enfance Seydou Mbombo Njoya, se serait rendu à la présidence de République ces derniers jours, pour essayer d’influencer la décision prise par Samuel Eto’o. Pourra –t-on seulement savoir un jour les clauses de ce contrat qui a été signé dans une opacité totale ? Affaire à suivre.

 

 






Commentaire

RECEVEZ TOUTE L’ACTUALITÉ SPORTIF

l'Application Mobile 237Lions.com

Telechargez Notre App Mobile 237Lions.com, et restez connecté a l'actualité Sportif



Les autres Sites du reseau

L'afrique dans le Web