À cinq jours de son premier match au Mondial face à la Suisse, tous les regards des Camerounais sont tournés vers le Qatar, où chacun scrute sa liste de titulaire.

Rigobert Song a depuis annoncé sa liste de joueurs sélectionnés. Que pouvons-nous en pronostiquer au niveau tactique pour cette équipe des Lions indomptables ? La sélection de 26 joueurs annoncée par Rigobert Song le 9 novembre a pu surprendre sur certains points. Un grand nombre d’attaquants (10) dont certains ont des performances en club en sélection assez mitigées. Essayons de déduire les ambitions tactiques de l’équipe du Cameroun suivant les joueurs sélectionnés pour cette phase finale de Coupe du monde.

Le premier point qui interroge sur la liste de Rigobert Song est le nombre insuffisant de défenseurs centraux sélectionnés : Jean Charles Castelletto, Nicolas Nkoulou et Christopher Wooh. Mais alors, ce choix est-il incohérent ? Oui ! Pourtant, le manager-sélectionneur des Lions qui a écopé des cartons rouges lors de ses deux premières Coupe du monde sait combien de fois ces joueurs sont exposés. Au vu du nombre de défenseurs centraux, l’absence d’un taulier comme Ngadeu Ngadjui ne se justifie pas !

Les derniers réglages à ce poste ont laissé un goût amer. Défensivement, les Lions se sont montrés assez fébriles, encaissant au moins un but lors de leur cinq dernières sorties. Pour une équipe du Cameroun qui lors de ses heures glorieuses basait son système de jeu sur un bloc défensif très hermétique, les choix de «Magnan» restent très discutables. La seule certitude à 100% c’est la titularisation dans la cage d’André Onana.

Avec un Nicolas Nkoulou, expérimenté, mais diminué physiquement, un défenseur pourra en cacher un autre. Le jeune Christopher Wooh qui a disputé les sept derniers matchs de Rennes a montré qu’il pouvait contenir n’importe quel grand attaquant. A court ou à moyen terme, il va constituer la colonne vertébrale des Lions. Il peut être complémentaire à Jean Charles Castelletto. Seul bémol, l’inexpérience des deux pour ce type de grande compétition.

Tous les experts le disent : dans le football moderne, quasiment toutes les équipes ont un système de jeu hybride  (soit un système différent en phase offensive et en phase défensive). Cela ne devrait pas être le cas de l’équipe du Cameroun au Qatar. Les pistons ne s’improvisent pas ! Le Cameroun jouera avec quatre défenseurs : dans un schéma en 4-3-3. Si Nohou Tolo et Enzo Ebosse se disputent la place de titulaire comme latéral gauche, le côté droit sera assuré à coup sûr par Fai Collins.

Si les choix de Song semblent se tourner vers cette tactique prudente, le choix des hommes peut encore porter à discussion. En l’absence de joueur créatif au milieu de terrain, il est difficile d’imaginer Zambo Anguissa non-titulaire. Constituant le parfait relais de l’équipe du Cameroun, le milieu de Naples devrait être présent. À ses côtés, la tendance de Song à confirmer au milieu de terrain devrait impliquer la titularisation Olivier Ntcham et Martin Hongla.

En attaque, notamment en pointe, Song a un vrai problème de riche. Si Choupo-Moting, grâce à ses neuf buts en sept matchs a les faveurs des fans des Lions, Vincent Aboubakar reste sur huit buts à la dernière Can. La tendance voudrait que l’avant-centre du Bayern commence les matchs et que le joueur d’Al-Nassr soit utilisé comme joker. A leurs côtés, pour animer l’attaque des Lions, Toko Ekambi (ou Kevin Nkoudou) et Bryan Mbeumo occuperont les ailes.

Le duo d’attaque Choupo-Moting/Vincent Aboubakar, qui oblige les Lions à jouer en 4-4-2, a très souvent mal fonctionné. En manque de véritable milieu de couloir, le jeu des Lions est ainsi déséquilibré. Quel qu’en soit le système de jeu utilisé au Qatar, les Lions devront se donner 200% pour vaincre leurs adversaires.

 






Commentaire

RECEVEZ TOUTE L’ACTUALITÉ SPORTIF

l'Application Mobile 237Lions.com

Telechargez Notre App Mobile 237Lions.com, et restez connecté a l'actualité Sportif



Les autres Sites du reseau

L'afrique dans le Web