Le sélectionneur des Lions indomptables explique le choix porté sur les  joueurs convoqués pour prendre part au regroupement du 5 au 13 octobre prochain en Hollande en vue du match amical contre le Japon.

Le sélectionneur des Lions indomptables a publié un communiqué ce 29 septembre 2020. Comme pour répondre à Journal du Cameroun.com qui s’interrogeait sur son mutisme depuis la publication de deux listes en vue du même regroupement, Antonio Conceçao justifie le choix des joueurs convoqués dans la tanière.

Sur la première liste des 32 athlètes appelés, le technicien portugais explique qu’elle a été confrontée aux restrictions imposées par la pandémie de la Covid-19.  « Compte tenu de l’épidémie de covid-19 et d’une possible contagion des joueurs de pays considérés comme étant sur la ligne rouge, l’organisation de santé des Pays-Bas n’autorisait pas l’entrée sur le territoire Neerlandais sans mise en quarantaine préalable. Ce qui hypothéquait la tenue même du stage. Pour cette raison principale, j’ai été obligé d’utiliser la liste étendue que nous avons établie à partir de notre département d’observation et d’analyse afin d’avoir 2 joueurs disponibles pour chaque poste », explique l’ancien joueur du FC Porto.

Face aux exigences sanitaires de la Hollande, Antonio Conceçao fait savoir qu’il n’a pas eu de difficultés à dégraisser sa liste.  « Faut noter que certains joueurs qui figuraient sur la liste des 32 présélectionnes, ont vite fait savoir qui ne sont pas encore disponibles pour l’équipe nationale du Cameroun. Sachez que dès le jour où j’ai pris la responsabilité d’être entraineur- sélectionneur, j’ai déclaré que la sélection est ouverte à tous les joueurs qui veulent venir représenter notre pays avec fierté, avec plaisir et amour pour la patrie, pour le drapeau, pour le peuple. Sans aucune conditionnalité.  C’est sur ces principes je crois, que nous pourrons bâtir une sélection disciplinée qui rendra le Cameroun fier, et respecté », pense-t-il.

A propos de l’absence des joueurs comme Nicolas Nkoulou et Christian Bassogog, l’entraineur justifie cela au fait qu’ils évoluent dans les pays dits de zone rouge. « Ce sont ceux évoluant en chine, en Turquie, en Amérique, dans les pays arabes, certains pays de I’Est et bien entendu les joueurs résidant en Afrique », cite l’ancien milieu de terrain portugais.

Les Lions indomptables doivent affronter le Japon le 9 octobre, et cherchent encore à officialiser un deuxième adversaire pour cette trêve internationale.






Commentaire

RECEVEZ TOUTE L’ACTUALITÉ SPORTIF

l'Application Mobile 237Lions.com

Telechargez Notre App Mobile 237Lions.com, et restez connecté a l'actualité Sportif



Les autres Sites du reseau

L'afrique dans le Web