Le match Psg- Basaksehir s’est interrompu après une insulte raciste du 4ème arbitre à l’encontre de l’entraîneur adjoint du club d’Istanbul, Achille Webo. Le match n’a pas repris, à l’initiative de certains joueurs (Mbappé, Kimpembe du PSG) et surtout de Demba Ba.

Le match de poule de la Ligue des Champions Psg- Basaksehir va entrer dans l’histoire, ce mardi 8 décembre 2020. Les joueurs de cette rencontre ayant infligé un carton rouge Sebastien Coltescu, le quatrième arbitre de cette rencontre. Les deux équipes peu après le quart d’heure de jeu ont décidé de rejoindre les vestiaires à l’issue d’une scène inédite où un quatrième arbitre aurait proféré des propos à connotation raciste à l’égard d’Achille Webo, l’adjoint d’Okan Buruk, l’entraîneur turc.

Pour bien comprendre tout ce qu’il s’est passé au Parc des Princes lors de ce PSG-Basaksehir, FF vous fait la chronologie des événements.

21h06

Déjà victime d’une première intervention rugueuse de la part de Rafael, l’ancien Lyonnais, quelques secondes plus tôt, Neymar prend le ballon dans son camp et part en dribbles. Mais le Brésilien est tout de suite stoppé furieusement par Berkay Ozcan.

21h10

Et de trois : trois fautes sur Neymar, déjà, de la part des Turcs. La troisième est de trop pour l’arbitre de la rencontre qui avertit Mahmut Tekdemir. Le directeur de jeu tente ainsi certainement de calmer les esprits d’une rencontre partie avec beaucoup d’engagement du côté de l’Istanbul Basaksehir. Le coach, Okan Buruk, écope également d’un carton jaune.

21h14

Dans le camp turc, Presnel Kimpembe assène un tacle semble-t-il dangereux, tout en ne touchant que le ballon. Basaksehir demande un carton jaune. Le banc semble une nouvelle bien agité et Monsieur Hategan est sur le point d’avertir un des adjoints de Buruk. Sauf que l’adjoint, Pierre Webo, commence à s’emporter envers le quatrième arbitre. Dans le huis clos qui rend les échanges audibles, on comprend alors très vite l’objet de cette colère : Webo accuse le quatrième arbitre de propos racistes, celui-ci aurait en effet utilisé le mot « négro » pour le désigner. «Pourquoi vous dites  »negro »», demande-t-il à plusieurs reprises.

21h20

Le jeu est toujours arrêté. Au cours de ces quelques minutes, la pression s’est accentuée sur le quatrième arbitre. A l’image de Demba Ba, remplaçant au coup d’envoi du côté de Basaksehir, qui a mis Sebastian Coltescu, le quatrième arbitre, et l’arbitre principal face à leurs responsabilités. «C’est la Ligue des champions ici, pas la Roumanie», peut-on entendre de la part du staff de Basaksehir dans des propos captés et traduits par Téléfoot. «Je ne suis pas raciste», se défend alors le quatrième arbitre.

21h23

Leonardo est descendu sur la pelouse, Presnel Kimpembe et Kylian Mbappé, entre autres, ne semblent, à l’image des Turcs, pas vouloir continuer. «Si ce gars a dit ça, il doit sortir», explique calmement Kylian Mbappé, toujours dans des propos rapportés par Téléfoot. Avant d’enchaîner un peu plus tard : «On ne peut pas jouer avec ce mec. S’il est là, nous ne pouvons pas jouer.» «Sortez s’il vous plaît, vous êtes raciste. Nous ne voulons pas de vous», s’exclame l’entraîneur de Basaksehir. Demba Ba demande à ses coéquipiers de rentrer aux vestiaires. Basaksehir quitte la pelouse, suivi par les joueurs parisiens sous les applaudissements des quelques spectateurs présents.

 

 






Commentaire

RECEVEZ TOUTE L’ACTUALITÉ SPORTIF

l'Application Mobile 237Lions.com

Telechargez Notre App Mobile 237Lions.com, et restez connecté a l'actualité Sportif



Les autres Sites du reseau

L'afrique dans le Web