Pas d'image

En vertu d’une décision du Tribunal pénal fédéral suisse, le patron de la Fédération internationale de football n’aura ni accès au dossier pénal ni aux éléments de preuves avant son audition. Gianni Infantino vient de concéder une nouvelle défaite judiciaire. Visé par une procédure pénale en Suisse depuis juillet 2020, le président de la Fédération internationale de football (FIFA) n’aura pas accès au dossier pénal avant son audition par le procureur extraordinaire helvétique, Stefan Keller.

Dans un arrêt rendu début mars, le Tribunal pénal fédéral (TPF) suisse a rejeté le recours déposé par M. Infantino dans le cadre de l’enquête qui le cible pour les trois rencontres secrètes (sans procès-verbal à l’appui) qu’il a eues, en 2016 et 2017, avec l’ex-procureur suisse Michael Lauber, chargé des procédures pénales visant la FIFA entre 2015 et 2019.

Ce dernier ainsi qu’un ami magistrat de M. Infantino, Rinaldo Arnold, le procureur du Haut-Valais, sont aussi dans le collimateur de la justice suisse pour ces rendez-vous informels.






Commentaire

RECEVEZ TOUTE L’ACTUALITÉ SPORTIF

l'Application Mobile 237Lions.com

Telechargez Notre App Mobile 237Lions.com, et restez connecté a l'actualité Sportif



Les autres Sites du reseau

L'afrique dans le Web