Pelé est décédé ce 29 décembre 2022 à l’âge de 82 ans, quelques jours après la fin du Mondial 2022 et la quatrième place du Maroc durant ce tournoi.

Le Brésilien, qui avait annoncé et espéré le sacre d’une équipe africaine en Coupe du monde, entretenait un mélange de respect et d’admiration pour le football africain. « Et je ne pouvais manquer de féliciter le Maroc pour son incroyable Coupe du monde. C’est formidable de voir l’Afrique briller. » Le 18 décembre 2022, un ultime message était adressé sur le compte Instagram de Pelé, de son vivant. Au soir de la finale du Mondial 2022, l’icône y saluait notamment le parcours des Lions de l’Atlas, quatrièmes au Qatar.

En juillet dernier, c’est au Sénégalais Sadio Mané que le Brésilien rendait hommage, après son titre de Joueur africain de l’année : « [Il] a déjà conquis des fans du monde entier par son beau football. Et je suis l’un d’entre eux. »

Visites triomphales en Afrique

A en croire Rfi, durant sa carrière, la superstar a rencontré à plusieurs reprises des équipes africaines, en matches amicaux. Il y a cette série de trois parties du Brésil en Égypte face à la République arabe unie en 1960, durant laquelle il met un triplé à Alexandrie (victoire 3-1). Et il y a aussi cette venue triomphale en Algérie en 1965, avec un but à la clé lors d’un succès 3-0 face aux Fennecs, deux jours avant le renversement d’Ahmed Ben Bella.

S’il n’a jamais affronté d’équipe d’Afrique subsaharienne avec la Seleçao, Pelé s’est en revanche largement rattrapé grâce à Santos. En 1967, son club de toujours rend en effet visite à des sélections comme celles du Sénégal, du Gabon, du Congo-Brazzaville et de la Côte d’Ivoire. « Ce fut une expérience qui a changé non seulement ma vision du monde, mais aussi la façon dont le monde me percevait », assure l’intéressé dans Pelé : The Autobiography, ouvrage édité en 2006.

En 1969, il a joué également au Nigeria. La légende veut que la terrible guerre du Biafra, qui a entraîné la mort de plus d’un million de personnes entre 1967 et 1970, se soit interrompue 48 heures pour cette rencontre durant laquelle le « Roi » inscrit un doublé (2-2).

De ces expériences, Pelé a tiré une admiration pour le continent. En 1976, lors d’un séjour au Maroc, il déclare par exemple : « Si je suis le roi du football, alors Benbarek en est le dieu. » Un divin compliment adressé à Larbi Benbarek, joueur marocain originaire de Casablanca et qui a porté le maillot de l’équipe de France entre 1938 et 1954.

Pelé voyait en grand l’avenir du ballon rond africain. À plusieurs reprises, il soutient qu’une nation africaine gagnera le Mondial. « Ce ne serait pas une surprise si la Coupe du monde 2006 était remportée par une équipe africaine », déclarait-il ainsi dans son autobiographie. Le roi du football, qui a légué son patronyme à des générations de joueurs, dont le Ghanéen Abédi Pelé, n’aura jamais eu l’immense plaisir de voir sa prophétie se réaliser.






Commentaire

RECEVEZ TOUTE L’ACTUALITÉ SPORTIF

l'Application Mobile 237Lions.com

Telechargez Notre App Mobile 237Lions.com, et restez connecté a l'actualité Sportif



Les autres Sites du reseau

L'afrique dans le Web