Le coup d’envoi de la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des nations 2022 sera donné au Cameroun le dimanche 9 janvier. Ouest France dresse un tour d’horizon des favoris de la 33e édition de la compétition continentale.

Les favoris : Algérie, Sénégal et Cameroun

Le champion n’est pas rassasié. Tenante du titre de la Coupe d’Afrique des nations après sa victoire en finale contre le Sénégal (1-0) en 2019, l’Algérie vise un deuxième succès consécutif dans la compétition, ce qui n’est plus arrivé depuis le sacre de l’Égypte en 2010. Toujours portés par l’élan de leur dernier succès continental, les joueurs de Djamel Belmadi semblent inarrêtables. Ils ont même ajouté une nouvelle ligne à leur palmarès au début de l’hiver en remportant la toute première Coupe Arabe de l’histoire du pays (victoire contre la Tunisie en finale, 2-0).

Une montée en puissance qui place logiquement les Fennecs en position de favori à leur propre succession. Un statut qui semble accepté par tous les concurrents. « Le plus grand favori, vous le connaissez. Mais on est là aussi », a récemment lancé en conférence de presse le sélectionneur du Maroc Vahid Halilhodzic dans une allusion à son rival. Invaincue depuis une trentaine de matchs, la bande emmenée par Riyad Mahrez devra d’abord se défaire de la Côte d’Ivoire, du Sierra Leone et de la Guinée équatoriale dans le groupe E. Une tâche a priori à la portée d’une nation qui vise à faire durer son hégémonie sur le continent africain.

Battu en 2019 lors d’une finale qu’il a globalement dominée, le Sénégal prépare sa revanche. La formation d’Aliou Cissé fait figure de mastodonte dans cette compétition grâce à son réservoir impressionnant de joueurs. Pour sa troisième CAN dans la peau du sélectionneur des Lions, l’ancien joueur du PSG compte dans ses troupes de nombreuses références mondiales à leurs postes. C’est le cas de l’ailier gauche de Liverpool Sadio Mané, en grande forme cette saison avec déjà dix buts inscrits, le défenseur central de Naples Kalidou Koulibaly ou le gardien champion d’Europe en titre avec Chelsea, Edouard Mendy.

Jusque-là malheureux dans la compétition – il était le capitaine de l’équipe battue en finale en 2002 au Mali -, le sélectionneur sénégalais devra réussir à créer un collectif à partir de ces nombreuses individualités pour décrocher le titre tant attendu. Le Sénégal affrontera dans le groupe B le Zimbabwe le 10 janvier, la Guinée le 14 et le Malawi le 18.

Prêt à accueillir la Coupe d’Afrique des Nations sur ses terres pour la première fois depuis cinquante ans, le Cameroun s’invite à la table des grands favoris de la compétition grâce à son statut de pays hôte. Cinq ans après leur dernier triomphe au Gabon, où ils avaient battu l’Egypte en finale (2-1), les Lions indomptables viseront un sixième titre continental.

Preuve de cette ambition, le sélectionneur portugais Toni Conceiçao a fixé le stade de la finale comme objectif minimal à atteindre. Moins attendus que l’Algérie ou le Sénégal, les Camerounais se présentent avec un effectif séduisant emmené par André Onana, André-Frank Zambo-Anguissa, Vincent Aboubakar, Eric-Maxim Choupo-Moting et Karl Toko Ekambi. Ils ouvriront le bal le dimanche 9 janvier à 17h face au Burkina Fas, avant de défier l’Etiophie et le Cap-Vert.

Les outsiders : Maroc, Nigéria et Egypte

Sans Hakim Ziyech, laissé sur la touche par le sélectionneur Vahid Halilhodzic, le Maroc se présentera au Cameroun avec l’ambition de créer la surprise. En manque de repères, la sélection marocaine pourra s’appuyer sur les qualités de plusieurs joueurs de Ligue 1, dont Achraf Hakimi (PSG), Sofiane Boufal (Angers) ou Nayef Aguerd (Rennes), ou sur les Sévillans Yacine Bounou et Youssef En-Nesyri. Ils seront opposés au Ghana, au Gabon et aux Comores dans le groupe C.

Le Nigéria sera aussi une nation à surveiller de près. Bien que privés de leur star Victor Osimhen et Emmanuel Dennis, les Super Eagles débarquent au Cameroun avec une force de frappe offensive intéressante (Chukwueze, Simon, Iwobi, Iheanacho) qui nourrit leurs grandes ambitions. Troisièmes de la dernière CAN, ils comptent une nouvelle fois se mêler à la lutte pour la victoire finale.

Sur leur chemin, ils croiseront dès la phase de poule l’Egypte, autre outsider sérieux. Les Pharaons seront emmenés par Mohamed Salah, le meilleur buteur africain de l’histoire de la Premier League. De quoi viser un huitième titre dans l’histoire de la compétition, le premier depuis douze ans.

 

 






Commentaire

RECEVEZ TOUTE L’ACTUALITÉ SPORTIF

l'Application Mobile 237Lions.com

Telechargez Notre App Mobile 237Lions.com, et restez connecté a l'actualité Sportif



Les autres Sites du reseau

L'afrique dans le Web