L’analyste sportif explique l’échec des Lions lors de leur match amicale ce 23 septembre 2022 en Corée du Sud face à l’Ouzbékistan où ils se sont inclinés, 2-0.

C’est à cela que servent les matchs de préparation pour une compétition. Vous aider à identifier vos limites et à corriger vos manquements. Même si la défaite ou la victoire ont des incidences sur le classement FIFA, il n’y a pas de quoi s’en servir pour tirer des conclusions. Et c’est un ensemble d’attitudes qu’il faut scruter pour envisager une révolution ou garder un espoir. Au-delà des nouveaux joueurs qu’il était nécessaire de voir, les anciens qui étaient de retour, il fallait surtout voir ce que l’entraîneur envisage de faire, et l’attitude de l’équipe dans les situations de récupération du ballon, de contre-attaque, des combinaisons, bref de l’organisation et l’animation du jeu.
Le système de trois défenseurs devenu la mode ces derniers temps, n’a de sens que lorsqu’on a des pistons de qualité. On n’en a pas et ce match l‘a démontré. FAI Collins et NOUHOU Tolo, n’ont pas ce profil même s’ils restent besogneux. Ils ont à eux deux, fait moins de cinq centres en 90 minutes. Ce système suppose que lorsque l’adversaire recherche la profondeur, on a des qualités de vitesse et de placement derrière. Le Nicolas Nkoulou qu’on a vu a perdu il y a longtemps ces qualités et Casteletto surmené par la vivacité adverse n’a pas tenu. Ce n’est pas un hasard donc qu’on ait encaissé un but sur une contre-attaque. L’entrée de Wooh est une lueur d’espoir. Mais il est trop fébrile et le deuxième but est du début à la fin une succession de mauvaises appréciations de sa part. Mais je retiens aussi que c’est le seul défenseur qui a fait une tête offensive.
En choisissant ce match contre une équipe classée 77eme par la FIFA, loin derrière le Cameroun, l’objectif, je suppose, était d’asseoir facilement la philosophie du Cameroun pour mieux affronter les sélections plus robustes. Or sur ce match les Lions ont subi et j’ai personnellement eu du mal à voir ce qui était envisagé. Parce que j’ai du mal à saisir les remplacements tardifs, comme si nous étions sur un match à enjeux.
Au moins cela va ramener plus d’humilité dans les rangs et dont les conséquences seront la concentration et l’application. Il ne faut pas non plus brandir l’excuse de la cohésion parce que les choix du coach sont faits sur la base des certitudes qu’il a. Et quand on voit Georges Mandjeck et Olivier Ncham dans la peine face à des joueurs moyens, sans dévaloriser leurs qualités, il y’a lieu de leur demander de montrer mieux.
Les attaquants peuvent se plaindre de n’avoir pas eu des ballons justes. Parce que le milieu était en deçà. Mais quand Moumi Ngamaleu est réduit à défendre tout comme Bryan Mbeumo, qui a presque fini en milieu, il y a un souci. Aboubakar Vincent est un attaquant qui joue au pied. Pour cela , il faudrait qu’il ait ce donneur de ballon au pied. Quand il ne l’a pas, il est inutile de le garder aussi longtemps sur la pelouse. Il s’épuise à décrocher et devient inutile en attaque. Pour une fois qu’on a un compartiment offensif aussi fourni, je trouve famélique les essais de l’encadrement technique.
Il y a donc du boulot et on verra si les premières leçons ont été retenues face à la Corée du Sud en attendant le Mondial 2022. Une sortie de piste plus lourde, alourdira davantage l’atmosphère déjà trop polluée comme d’habitude à la veille des grandes compétitions.
Réveillez vous donc les gars, montrez nous au moins face à la Corée du Sud que vous et vos encadreurs, êtes en train de concocter une sauce qui manquait juste de sel ce jour et qu’on a trop tôt posé sur la table des convives. GO LIONS!






Commentaire

RECEVEZ TOUTE L’ACTUALITÉ SPORTIF

l'Application Mobile 237Lions.com

Telechargez Notre App Mobile 237Lions.com, et restez connecté a l'actualité Sportif



Les autres Sites du reseau

L'afrique dans le Web