Dans une lettre signée du 4 novembre 2021, la meilleure joueuse africaine de 2015, team manager de la sélection féminine nationale, relate comment s’est détériorée sa collaboration avec le président par intérim de la Fédération camerounaise de football, sous le coup d’accusations fallacieuses et d’intimidation. 

 

 

 

Dans sa lettre de démission, l’ancienne footballeuse évoque des accusations fallacieuses et des intimidations dont elle aurait fait l’objet de la part du responsable sortant de la Fécafoot. Tout se serait passé au cour de la mission spéciale d’inspection des infrastructures de la Can, conduite par le ministre d’Etat, secrétaire général de la Présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh.

«  En date du 17 octobre 2021 à Douala à l’hôtel Sawa pendant Iheure du déjeuner, vous m’avez interpellé, en présence de madame Eko Céline, pour me dire qu’il vous avait été rapporté que je mimmisçais dans les aspects techniques de la gestion de l’équipe. Je vous ai répondu qu’on vous avait mal informé car ce n’est pas vrai et j’ai souhaité une confrontation avec toute personne pouvant le prouver. Vous n’avez pas fini votre propos sans me demander de bien « faire attention avec qui je marche »: je me suis demandée si en dehors de mes aînés avec lesquels j’étais pendant la visite vous me connaissiez ailleurs, mais j’ai laissé tomber. Le 23 octobre 2021 vous mavez fait servir une demande d’explications à laquelle j’ai répondu le 02 novembre 2021. Et enfin aujourd’hui, vous avez organisé une réunion du staff technique de l’équipe pour une fois de plus me mettre en garde de ce que vous servirez dans les prochains jours. Monsieur le président, si je comprends bien au vu de ce qui précède, vous me demandez, non seulement de ne pas honorer à une invitation du Secrétariat Général de la Présidence de la République du Cameroun, mais aussi de ne pas m’afficher avec mes ainés footballeurs qui m’ont inspiré, soutenu et gråce à qui j’ai pu devenir la joueuse professionnelle pour honorer une position de bénévole au sein de l’équipe nationale où d’ailleurs vous m’accuser d’ingérence sur des aspects techniques sans preuves ?», s’étonne l’ancienne attaquants du club suédois FC Rosengård.

La réputée proche de Samuel Eto’o – déclaré candidat à la prochaine élection à la tête de la fédération –  termine en disant : « Monsieur le président, j’ai servi mon pays avec dignité sur les terrains et je le servirai partout où besoin se fera, mais ce ne sera surement plus avec vous. Je vous prie de bien vouloir considérer ma démission »

Un coup dure pour Seïdou Mbombo Njoya à un mois de l’élection du prochain président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). Lui qui venait à peine de nommer Enganamouit team manager de la sélection nationale féminine du Cameroun. Elle avait précisément été portée à ce poste le 18 juin dernier. Gaëlle n’aura servi que quatre mois. Ponctués par autant de matchs internationaux :  deux perdus au tournoi amical Madame Buhari, contre le Maroc et Ghana et deux victoires contre la RCA comptant pour les éliminatoires de la Can féminine Rabat 2022.






Commentaire

RECEVEZ TOUTE L’ACTUALITÉ SPORTIF

l'Application Mobile 237Lions.com

Telechargez Notre App Mobile 237Lions.com, et restez connecté a l'actualité Sportif



Les autres Sites du reseau

L'afrique dans le Web