Des grincements de dents dans l’effectif des héros du mondial 90. Si certains boudent les maisons que la Société immobilière du Cameroun (SIC) a mises à leur disposition, un d’entre eux Maboang Kessack appelle ses coéquipiers à faire preuve d’humilité.

La SIC remet aux quarts de finaliste du mondial 1990 les logements que leur a promis le Chef de l’Etat Paul Biya. Mais ces derniers ne sont pas du goût de tous. L’ambassadeur itinérant, Albert Roger Milla, a indiqué le 22 août dernier que ses anciens coéquipiers et lui n’apprécient pas les logements que la SIC a mis à leur disposition.

« Mon représentant était à Douala et moi-même à Yaoundé du côté d’Olembe. Ces maisons ne nous conviennent pas. Le Chef de l’Etat a demandé qu’on nous donne des maisons SIC, haut-standing. Il n’a pas parlé de logements sociaux », a déclaré la légende camerounaise sur les antennes de Royal FM le 22 août 2020.

Sauf que l’un des 22 Lions, Emmanuel Maboang Kessack, désapprouve la démarche de Roger Milla et de certains de ses anciens coéquipiers. «Je me désolidarise de cet acte. Un cadeau, c’est un cadeau. On me l’a donné, je prends… J’ai de la famille, des amis; il y a même la Coupe d’Afrique qui arrive, je peux même les loger là-bas. Donc, je me désolidarise de ce geste-là. Je dis merci au Chef de l’Etat. Il m’a donné un cadeau, je prends et j’en fais ce que je veux», a-t-il contesté à l’émission Olympia Sports, sur la radio Amplitude FM.

Malgré les grincements de dents plusieurs anciens Lions indomptables sont rentrés  en possession de leurs maisons. La distribution avait débuté à Douala où Joseph Antoine Bell et six autres Lions Indomptables de 1990 ou leurs représentants étaient sur le site des logements sociaux de Mbanga-Bakoko de Douala.






Commentaire

RECEVEZ TOUTE L’ACTUALITÉ SPORTIF

l'Application Mobile 237Lions.com

Telechargez Notre App Mobile 237Lions.com, et restez connecté a l'actualité Sportif



Les autres Sites du reseau

L'afrique dans le Web