De hauts responsables de la Fédération camerounaise de Karaté et plusieurs encadreurs techniques, cités dans une affaire de harcèlement sexuel et tentative de viol sur les athlètes.

L’affaire agite les milieux sportifs depuis quelques jours. Les conclusions d’un rapport du Cercle des Ceintures Noires de Karaté du Centre, publiées  le 7 juillet 2020 rapportent des témoignages de cinq athlètes qui déclarent avoir été victimes de harcèlement sexuel et de tentative de viol par des dirigeants de la fédération, des encadreurs des sélections nationales et des formateurs dans les clubs.

Les athlètes ayant témoignées sont :  Ngo Hiol Ornella, Nga Manga, Ogandoa Sioma Stella, Donkap Annick Michèle et Edouma Victoire.  Elles ont confessé à la commission dirigée par Me Francis Ampère Simo, avoir été harcelées à l’occasion des stages, des compétitions nationales et internationales.

La réaction des responsables de la Fédération camerounaise reste attendue sur le sujet.






Commentaire

RECEVEZ TOUTE L’ACTUALITÉ SPORTIF

l'Application Mobile 237Lions.com

Telechargez Notre App Mobile 237Lions.com, et restez connecté a l'actualité Sportif



Les autres Sites du reseau

L'afrique dans le Web