L’ex attaquante des Lionnes indomptables suit à Yaoundé une formation des éducateurs de la discipline organisée par la Direction technique nationale.

A 28 ans, la meilleure joueuse africaine 2015 met un terme à sa carrière de footballeuse et se projette vers l’encadrement technique. Gaelle Déborah Enganamouit suit un séminaire de formation d’entraineur au Centre technique de la Fédération camerounaise de football à Odza. « Je suis déjà en train de penser à mon futur après ma carrière professionnelle. Le but est de transmettre tout ce que j’ai accumulé en tant que joueuse », a  confié Gaëlle à Cameroun Tribune.

Après quelques jours de formations, l’ancienne joueuse de Malaga en Espagne mesure mieux le rôle d’un entraineur dans la stratégie de victoire d’un match.  « Je comprends que le football, ce n’est pas que sur le terrain. Les encadreurs, depuis le banc de touche font un énorme boulot dans la transmission des consignes que les joueurs devront matérialiser sur le terrain. Avant d’y parvenir, ils se font formés par des éducateurs qui les initient aux rudiments de la tactique, du physique, de la psychologie de la préparation des joueurs. J’ai le privilège de participer à ce stage au Cameroun et j’espère mettre prochainement en pratique tout ce que j’y ai appris », affirme l’ex pensionnaire de Lorema de Yaoundé.

Gaëlle Déborah Enganamouit, emprunte la même voie que plusieurs anciennes joueuses de l’équipe nationale féminine du Cameroun. Notamment Bernadette Anong, l’ex capitaine des Lionnes indomptables aujourd’hui  entraîneur adjoint de cette sélection, Renée Sylvie Kafoui coach d’un club des U20 en Suisse ou même de Madeleine Michelle Ngono Mani qui vient de se voir confier une équipe de U19 en France.






Commentaire

RECEVEZ TOUTE L’ACTUALITÉ SPORTIF

l'Application Mobile 237Lions.com

Telechargez Notre App Mobile 237Lions.com, et restez connecté a l'actualité Sportif



Les autres Sites du reseau

L'afrique dans le Web