Libre après 16 ans sous les couleurs du Real Madrid, le défenseur international espagnol de 35 ans rejoint officiellement les rangs du Paris Saint-Germain. Une analyse de Christophe Remise (Le Figaro)

Une légende à Paris. Champion du monde et d’Europe avec l’Espagne, quadruple vainqueur de la Ligue des champions avec le Real Madrid, Sergio Ramos débarque sur les bords de la Seine. Un nom, un monument. L’international espagnol (180 sél., 23 buts) de 35 ans, libre après 16 ans de (très) bons et loyaux services à Santiago-Bernabeu, pose ses bagages au Parc des Princes pour deux saisons. C’est officiel. Comme à Madrid, il portera le numéro 4, jusqu’ici en possession de Thilo Kehrer. «Ce numéro 4, je l’apprécie beaucoup par superstition, parce que je l’ai eu dès le début de ma carrière, et puis il m’a ensuite accompagné tout au long de ma vie, m’a poursuivi, m’a apporté de la chance, et beaucoup de victoires. Maintenant, le n°4 fait partie de moi en tant que personne et en tant que professionnel», explique l’homme aux 101 buts et 22 titres avec le Real (671 matches), qui retrouvera ses anciens coéquipiers Keylor Navas, Angel Di Maria et le petit nouveau Achraf Hakimi à Paris.

Les amateurs du club rouge et bleu ont donc toutes les raisons de se réjouir du recrutement de cette star parmi les stars. Quoique, Ramos reste sur six mois émaillés de nombreux pépins physiques. Il n’a pu jouer que cinq matches en 2021 jusqu’ici et Luis Enrique a choisi de s’en passer pour l’Euro 2020, avec l’Espagne. «Comment tu veux ne pas prendre un tel joueur ? Il peut mettre le vestiaire à l’endroit», martèle l’ancien Parisien et consultant beIN SPORTS Greg Paisley, mettant l’accent sur les qualités de leaders du natif de Camas. Et de poursuivre : «Il n’a joué que cinq matches depuis le début de l’année… Mais je suis content qu’il arrive.» Il n’est sans doute pas le seul ! Et pas seulement chez les amoureux du PSG. Un joueur de ce calibre dans le championnat de France, ça n’arrive pas tous les quatre matins…

Reste à savoir comment Mauricio Pochettino articulera sa défense dans les semaines, les mois à venir. Sans faire offense à Abdou Diallo et Kehrer, le technicien argentin dispose de trois centraux de calibre international avec Ramos, Marquinhos et Presnel Kimpembe. Des problèmes de riche que «Poche» aura également dans les buts, où Keylor Navas et le futur Parisien «Gigio» Donnarumma vont devoir cohabiter. Une chose est sûre : avec Gini Wijnaldum (ex-Liverpool), la flèche Achraf Hakimi (ex-Inter Milan) et maintenant Sergio Ramos, en attendant donc Donnarumma, le Paris Saint-Germain démarre son mercato en fanfare. Leonardo va tout de même devoir accélérer au niveau des ventes s’il veut poursuivre le recrutement, avec notamment un attaquant (retour de Moise Kean ?) et un milieu de terrain (Paul Pogba ?) qui sont espérés pour compléter l’effectif des demi-finalistes de la dernière Ligue des champions.

 






Commentaire

RECEVEZ TOUTE L’ACTUALITÉ SPORTIF

l'Application Mobile 237Lions.com

Telechargez Notre App Mobile 237Lions.com, et restez connecté a l'actualité Sportif



Les autres Sites du reseau

L'afrique dans le Web