L’international camerounais  était poursuivi pour « mise en danger de la vie d’autrui ». Il a été condamné à 6 750 euros d’amende et quatre mois de prison avec sursis ainsi qu’à trois mois de suspension de permis.

Stéphane Bahoken, attaquant du Sco d’Angers, a été condamné mercredi à quatre mois de prison avec sursis pour violences, insultes et menaces de mort à l’encontre de son ex-compagne et dans une autre affaire, à trois mois avec sursis pour un délit routier, a-t-on appris auprès du parquet. L’attaquant de 28 ans avait été placé en garde en vue  mardi pour des violences conjugales.

Mercredi, il a comparu devant un représentant du parquet d’Angers dans le cadre d’une procédure de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) et a reconnu l’ensemble des faits. Bahoken était soupçonné de bousculades, d’insultes et menaces à l’encontre de sa compagne, avec laquelle il a un enfant, pendant le confinement ainsi qu’au cours du mois d’octobre, avait précisé mardi le parquet à l’AFP. La victime s’est vue prescrire une ITT d’un jour.

Une infraction routière également sanctionnée

Condamné à quatre mois de prison avec sursis et 2.000 d’euros d’amende, il est ressorti libre. Le joueur angevin était par ailleurs également convoqué pour une infraction routière commise en août. Il avait franchi une ligne blanche et s’était énervé contre un automobiliste, en l’occurrence un policier qui n’était pas en service.

Dans ce dossier, Stéphane Bahoken   était poursuivi pour « mise en danger de la vie d’autrui ». Il a été condamné à 6.750 euros d’amende et quatre mois de prison avec sursis ainsi qu’à trois mois de suspension de permis. Convoqué dans cette affaire initialement en décembre, le parquet a décidé d’avancer la date de sa comparution en liant les deux procédures.






Commentaire

RECEVEZ TOUTE L’ACTUALITÉ SPORTIF

l'Application Mobile 237Lions.com

Telechargez Notre App Mobile 237Lions.com, et restez connecté a l'actualité Sportif



Les autres Sites du reseau

L'afrique dans le Web