Basketteur amateur, diplômé d’art plastique, Simon Biyong est à 29 ans le premier camerounais sacré champion du monde des arts martiaux mixtes (MMA).

C’est l’envie de s’occuper après les études qui a poussé le jeune Simon Biyong a embrassé une carrière dans les arts martiaux mixtes. Sans le savoir, les qualités de gladiateurs sommeillaient en lui. Il ne faut pas réveiller un lion qui dort, dit le dicton. Surtout lorsque le lion en question mesure 190 cm, pèse plus 100 kg et est une des nouvelles coqueluches du Mixed Martial Arts (MMA), un sport de combat violent partiellement interdit dans plusieurs pays à travers le monde.

C’est donc fort d’un énorme potentiel physique que Simon Biyong embrasse cet art martial et d’y faire carrière. Dans un entretien accordé récemment à nos confrères d’Afrik’ Sports, il a raconté ses premiers pas : « Mes débuts en MMA ont été conditionnés par le fait que je vivais en Europe et que j’avais besoin d’une activité pour m’occuper après mes études. Étant étudiant en art plastique, je passais beaucoup de temps à dessiner et à travailler devant un ordinateur. J’avais besoin d’une passion en dehors du basket parce que c’était mon activité sportive. J’ai donc commencé le MMA dans l’optique de me divertir et d’apprendre un nouveau sport, d’entrer en contact avec d’autres personnes, de me faire d’autres amis ».

Il ajoute : « Qu’ensuite, je me suis passionné et la discipline à commencer à prendre un peu plus de temps dans ma vie. J’ai commencé le sport de combat sans aucune base. Pour le basket, j’ai intégré un club à Gênes, la ville dans laquelle je réside. Nous avons fait des championnats, mais nous n’avons pas gagné des titres. Moi en tant que compétiteur né, j’avais besoin d’un sport individuel, un sport qui ne me demande pas de faire partir d’équipe en tant que tel, de remettre tout sur moi de tel sorte que s’il y a un échec, je ne peux m’en prendre qu’à moi-même ».

Battant par KO

Depuis le 29 septembre 2019, Simon Biyong est champion du monde dans sa catégorie des poids mi-lourd. Un titre qu’il a honorablement bien défendu en décembre dernier au Japon, en battant par KO le russe Vitaly Shemetov. Il raconte comment il a atteint le graal dans cette discipline : «Je suis devenu champion du monde de l’organisation Extrem Figthing Championship qui est basée en Afrique du Sud en septembre 2019. Pour ce combat, les organisateurs avaient fait savoir à mon équipe qu’ils étaient intéressés par moi et voulaient me faire combattre dans leur fédération. Ils voulaient me faire combattre dans deux catégories avant le titre.  C’est ainsi que je devais d’abord faire mes preuves avant d’avoir accès au titre. Mais avec la blessure de Drugsky avant la compétition, j’ai pu bénéficier d’un reclassement et j’ai eu accès au combat pour le titre. J’étais très content et j’ai apprécié le travail de mon équipe. La préparation s’est bien passé, je savais que ça allait être un combat difficile.  Il fallait préparer tous les aspects du combat : psychologique, cardiologique, physique, mais également bien étudier mon adversaire. Au final, la préparation a été bénéfique pour moi, puisque j’ai gagné ».

Il rêve désormais d’évoluer vers l’UFC qui est la grande branche américaine de l’EFC, où l’on retrouve déjà le camerounais Francis Ngannou, champion du monde de sa catégorie. « Il a ouvert les portes pour combattre avec les meilleurs. Moi aussi je suis en train de travailler pour être parmi les meilleurs peu importe l’organisation. Actuellement c’est l’UFC qui regroupe les meilleurs combattants donc c’est aussi un de mes objectifs. Le but ultime de tout combattant c’est d’affronter les meilleurs. Et si c’est aux États Unis que se trouvent les meilleurs, mon but est donc de combattre là-bas », ambitionne-t-il.

Simong Biyong devrait au courant du mois de juin ou juillet 2020, si la pandémie du Covid-19 fait relâche, effectué un deuxième combat au Japon. Pour l’année 2020, le calendrier de ces matchs affiche complet.  Il espère ainsi enregistrer d’autres victoires, afin d’intégrer la plus prestigieuse Ligue américaine d’organisation de MMA, l’UFC.






Commentaire

RECEVEZ TOUTE L’ACTUALITÉ SPORTIF

l'Application Mobile 237Lions.com

Telechargez Notre App Mobile 237Lions.com, et restez connecté a l'actualité Sportif



Les autres Sites du reseau

L'afrique dans le Web